Au cours de sa carrière, elle a l’occasion de jouer avec les plus grands : Sonny Payne, Johnny Griffin, Philly Jo Jones, Slide Hampton, René Thomas, Tony Scott, Thad Jones, Mel Lewis, Toots Thielemans, Lionel Hampton, Kenny Clarke, Dizzy Gillespie, Gregory Herbert, Eric Dolphy, pour n’en citer que quelques uns.
RHODA SCOTT a son style tout à fait particulier ; elle joue pieds nus les basses du pédalier qu’elle est à peu près la seule à utiliser entièrement. Depuis que l’orgue a été accepté comme instrument de jazz à part entière, il y a eu beaucoup d’organistes, mais c’est peut-être RHODA SCOTT qui a le mieux réussi à révéler les nombreuses possibilités de l’orgue Hammond.

Sur scène, elle a la présence des grands talents et se donne entièrement à son art ; sa grande force est qu’elle est appréciée aussi bien du grand public que des professionnels du jazz. A l’Olympia, c’est la première fois qu’une instrumentiste-soliste se produit en vedette et seule une semaine durant sur la scène de ce grand music-hall.

Ce n’est pas trop dire qu’elle est peut-être considérée actuellement comme la plus grande organiste de jazz du monde.


voir aussi :

- RHODA SCOTT LADIES QUARTET